Interview de Pascal Hubert, par Hélène Salvy : du mutisme à la parole, « De vous à moi »

Du mutisme à la parole

« De vous à moi »

« Je sais que révéler à autrui ce qui a été longtemps un honteux secret, c’est s’en délivrer pour une grande part. »

                                        Charles Juliet

« J’écris pour une seule raison
Il y a en moi une voix
Qui refuse de se laisser réduire au silence. »

Sylvia Plath

Pascal Hubert, interviewé par Hélène Salvy : sur l’enfance, la solitude et le mutisme, l’effondrement, l’alcool, la mort du désir, le lâcher prise, la remontée du gouffre et la prise de parole salutaire.

POUR ALLER PLUS LOIN :

  • Mon dernier livre: « De vous à moi », https://www.thebookedition.com/fr/de-vous-a-moi-p-361599.html Quatrième de couverture : « Enfant, j’ai vécu un trauma dont j’ignorais l’existence. Il était enfui au plus profond, tel un secret tombé au fond du gouffre. Mais les mots ont désenfoui le silence de la mère, la schizophrénie du père. Des mots nus, d’une lucidité sans faille ni tabou. Pour remonter à la source de l’être et se réconcilier avec soi. Pour se connaître et rebâtir sa demeure. Chemin faisant, j’ai passé au crible l’enfance, la religion et ma vie. Tout ce qui est inextricablement lié et a failli me tuer. Ces maux sont ma vérité. Ils sont miens, un peu vôtres peut-être. »

N’hésitez pas à laisser un commentaire sur mon blog, un avis, une réflexion ou une suggestion…

ou à m’écrire à deviens.ce.que.tu.es333@gmail.com

4 réponses sur « Interview de Pascal Hubert, par Hélène Salvy : du mutisme à la parole, « De vous à moi » »

  1. Je suis en train d’écouter l’interview de Pascal, magnifique!
    Ca fait tellement plaisir de t’entendre parler de toi! Merci infiniment à Hélène pour avoir engagé cette démarche avec un tel brio. Félicitations, vous êtes un beau duo. J’avais déjà beaucoup apprécié vos précédents échanges, mais là, c’est franchement génial!

    En t’écoutant parler de toi, Pascal, je me disais un truc: mais pourquoi tu n’écris pas une liste de trucs que tu n’as jamais osé faire depuis que tu es enfant, mais qui t’a toujours fait envie et que progressivement, tu rayes chaque rêve que tu accomplis?
    Ca peut paraître niais, mais je suis persuadée que ça te permettrait de rattraper un peu ce qui t’a manqué.
    Ca peut aller du plaisir de manger un plat très particulier, au plaisir de dire un chapelet de gros mots en passant par un voyage ou un saut en élastique, faire du toboggan ou de la balançoire, pousser un gros cri primal sous une cascade ou dans une forêt, porter des baskets.
    Bien sûr que ça ne rattrapera pas tout, mais au moins, tu pourras te dire que tu l’as fait!!!!
    Et ça constituera d’une certaine façon, le gros doigt d’honneur à tout ce qui t’a empêché par le passé, de réaliser ces désirs, ces envies.
    Un peu comme si ton enfant intérieur retrouvait sa liberté d’expression et sa capacité à se projeter. Et c’est toi l’adulte qui lui offre les moyens et l’autorisation de réaliser tout ça.

    Tu te rappelles cette phrase d’Oscar Wilde: « il est important d’avoir des rêves assez grands pour ne pas les perdre de vue quand on les poursuit. »

    Je t’embrasse très fort, ainsi qu’Hélène.
    Merci à tous les deux.

    J'aime

  2. Je viens d’entendre ton témoignage Pascal. Je ne l’avais pas vu plus tôt, tellement absorbée par mon propre témoignage que j’essaye de partager ici et là. Il y a tant de choses que tu dis qui ressemblent à ce que j’ai vécu ou vis encore. Le 25 janvier, alors que je venais de t’envoyer mon témoignage, tu m’as envoyé ton texte ‘ce monde d’adultes n’est pas le tien’. Cela me correspondait tout à fait et je me demandais comment, en ne me connaissant pas, tu pouvais m’envoyer un texte qui me ressemblait autant. Tu parlais certainement de toi, je l’ai reçu 100%. Je te souhaite encore un belle reconstruction.
    De la part d’une (autre) fêlée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s