Avec Bettina, Bernard, Éléonore, Jamal et Pascal : « Te rejoindre »

Avec Bettina, Bernard, Éléonore

Jamal et Pascal

« Te rejoindre »

« Par peur de vivre, d’avoir à affronter le tragique de l’existence, bien souvent nous cherchons refuge en un être, un travail, une croyance, une quelconque illusion… Et à force d’oublis, de refus, d’aveuglements, nous parvenons fort bien à nous ménager un havre où nous pensons être en sécurité, à l’abri de la menace. De longues années peuvent s’écouler ainsi sans que nous ayons aucunement conscience de nous être soustraits à ce qui est le lot de notre condition. Mais parfois, il arrive que le havre ne protège plus, et c’est le drame. Tout se passe alors comme si la vie avait à se venger d’avoir été initialement trahie. »

Charles Juliet, Accueils, Journal IV

PARTIE 1/2

PARTIE 2/2

AUTRES ECHANGES AVEC:

  • Et pourquoi pas vous… ?

N’hésitez pas à laisser un commentaire sur mon blog, un avis, une réflexion ou une suggestion…

ou à m’écrire à deviens.ce.que.tu.es333@gmail.com

3 réponses sur « Avec Bettina, Bernard, Éléonore, Jamal et Pascal : « Te rejoindre » »

  1. Hello Pascal

    J’ai commencé de regarder la vidéo et je voulais, suite au partage que tu as fait te passer quelques infos sur l’artiste et ses objectifs:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Marina_Abramovi%C4%87

    Personnellement, de mon point de vue artistique, je la rangerais surtout dans la case Art contemporain de type manipulation. Sans doute mon côté réac artistique.
    J’ai toujours trouvé ce genre de démarche abusive et surtout, absolument improductive en terme de création physique.
    Toi tu y mets un sens que l’artiste n’a absolument pas dans sa démarche initiale qui s’appelle l’Artiste est présent, qui pourrait plutôt s’appeler la mise en scène de l’égo.
    Ce qui amène l’émotion et du sens dans l’extrait que tu montres, c’est le fait que son ex compagnon intervienne pendant le happening.
    Marina Abramovic n’est donc plus dans la parade ni dans l’égo mais dans la rencontre et la réciprocité.
    Parce qu’elle a partagé quelque chose de très profond durant 12 ans avec cet homme nommé Ulay.
    Ulay en la retrouvant casse donc le processus égotique, d’où l’émotion et la rencontre. Elle peut le rejoindre puisqu’elle le connaît jusqu’à l’intime depuis très très très longtemps.
    Mais face aux autres dont elle ignore tout, elle reste dans ses masques.
    Il n’y a absolument aucune rencontre. Et même, une fois qu’on comprend la rencontre avec Ulay dans l’extrait que tu proposes, on comprend que la rencontre était faite surtout pour valider la performance et donc manipuler le public assistant à cette rencontre. Donc où est le vrai? Ou est le fait véritablement de se rejoindre dans cette mise en scène?

    Donc je ne sais pas du tout si cette vidéo est vraiment un élément qui peut illustrer ce que tu souhaites dire dans les rencontres.
    Il me semble que tu te places au contraire dans une toute autre perspective, bien plus humaniste et sincère et bienveillante et pas du tout dans cette pantomime abusive qui prétend être de l’art.

    Petites réflexions sur l’art contemporain, certainement très irrévérencieuses mais qui me paraissent essentielles pour une certaine liberté intellectuelle, sociale:

    J'aime

  2. Ca c’est son discours. Pour moi, sa démarche reste de la manipulation émotionnelle et de la mise en scène égotique. C’est une sorte de Canada dry. Ca ressemble à du vrai mais en réalité, c’est de la mise en scène. Et elle en est la directrice. Tout est sous contrôle. C’est un rapport de dominant/dominé. On est pas du tout dans l’échange même si elle prétend le contraire.
    Tu le vois d’ailleurs avec le costume qu’elle porte, la position dans laquelle elle se tient. Elle n’est pas du tout dans l’échange.
    Ni dans le partage de quoi que ce soit. Elle guette seulement les émotions des gens face à elle pour s’en nourrir et fasciner les spectateurs comme le serpent le fait avec certaines proies. Pour moi, il y a une certaine perversité dans son attitude.

    Rien à voir avec ce tu peux partager sur la chaîne Youtube et ce que nous pouvons nous dire les uns aux autres. Nous nous sommes dans le concret, dans le vrai, dans un échange qui n’est pas du chiqué et qui nous fait grandir les uns et les autres. Marina (de mon point de vue qui n’engage que moi) est dans la provocation et l’instrumentalisation des émotions d’autrui. C’est comme une sorte de vampirisme d’une certaine façon. Elle se nourrit de ça. Pour moi, clairement, elle opère une sorte d’abus émotionnel public qu’elle sacralise artistiquement pour sa propre gloire.
    Tu as vu comment elle se représente sur la photo Wikipédia? En posture autoritaire avec la croix de fer autour de son cou? Purée…moi vraiment, ça me fait penser à un dictateur, une gourelle. Pas à un artiste authentique.

    Bien sûr, ce que je te dis n’est que mon ressenti personnel. Qui n’engage que moi.
    Et derrière Marina et tant d’autres, il y a toute l’instrumentalisation politique de l’Art Contemporain très bien décrite par Franck, Daniel, Annie.
    Instrumentalisation politique dont pas mal d’artistes se sont servis et se servent encore pour servir des intérêts pas du tout en rapport avec le partage mais avec le pouvoir et la domination des individus.
    Et le pire, c’est que c’est une approche qui flatte d’une certaine façon l’égo et est devenu une religion et quelque chose d’intouchable. Plaçant à la marge des artistes authentiques qui eux, fabriquent, travaillent des techniques picturales, de sculptures, d’écriture mais sont désormais en difficulté de pouvoir montrer leurs oeuvres qui sont complètement minorées, voire parfois moquées.

    Alors que derrière l’Art Contemporain et ce type de performance, de happening, il y a une escroquerie et une profonde manipulation de personnes. En les faisant passer pour très intelligents s’il adhèrent au principe manipulateur. Pour moi, se sont les habits neufs de l’empereur. C’est du même ordre.

    L’art pour moi, dans son authenticité, est dans le faire artisanal, dans la fabrication de quelque chose de vraiment personnel et esthétique qui relève d’une technique apprise, d’un savoir faire de sculpture, de peinture, de dessin, d’écriture. Pas dans un concept ni dans la manipulation d’autrui. Or, l’Art Contemporain est une manipulation et joue perpétuellement la provocation, la surenchère. Ca n’est pas de l’art en vérité. C’est un détournement de l’intelligence et des émotions pour mieux asseoir une domination. Et ça correspond à un projet politique, social particulièrement nauséabond.

    Donc hier soir en voyant que tu rapprochais la merveille de nos échanges (toi avec nous individuellement ou à plusieurs) de ce que moi j’appelle une escroquerie intellectuelle et émotionnelle, ça m’a peinée incroyablement. Donc il fallait que je te le partage.

    Après, je te dis ça avec mon coeur, ma sensibilité, après avoir énormément vu d’oeuvres artistiques différentes depuis 30 ans, plein d’expos différentes, été à la FIAC plusieurs fois dans le cadre de mes études d’art, avoir travaillé avec des artistes contemporains et même gardienné des expos d’art contemporain près de chez moi (nous avons un centre d’art contemporain).
    Je peux tout à fait comprendre que ça puisse paraître très séduisant. Mais malheureusement, je sais trop ce qu’il y a derrière pour parvenir à adhérer à tout ça.

    Et quand je vois la bonté, la bienveillance, la droiture des échanges entre toi et nous, ben j’arrive pas à faire coïncider cette authenticité avec la manipulation de Marina Abramovic. Pour moi c’est carrément aux antipodes.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s