Avec Patricia BLANCO, Christiane PAURD et Éléna SANCHEZ : « Bethléem : Quelles fondations ? Du mythe à la réalité… » (II)

Avec Patricia BLANCO, Christiane PAURD et Éléna SANCHEZ

« Bethléem : Quelles fondations ?

Du mythe à la réalité... »

(II)

D’autres échanges suivront, avec d’anciens membres de Bethléem notamment, afin d’illustrer les dérives

La Famille monastique de Bethléem, de l’Assomption de la Vierge, et de Saint Bruno naît le 1er novembre 1950 sur la place saint Pierre à Rome à l’heure où le pape Pie XII proclame le dogme de l’Assomption de la Vierge. Dans un communiqué de janvier 2021, sr Emmanuel, la Prieure Générale, a déclaré « La mise en place de la cellule d’écoute et de la Commission répond à notre profond désir de faire œuvre de justice et de réparation pour les personnes qui ont été blessées au sein de notre Famille. Notre engagement est total dans ce chemin, notre dernier Conseil des prieures en a marqué une étape importante et nous sommes déterminées à aller jusqu’au bout.» (https://www.bethleem.org/cellule_ecou…)

Par ailleurs, Le Chapitre Général extraordinaire des Sœurs de Bethleem, de l’Assomption de la Vierge et de Saint Bruno, s’est réuni du 30 octobre au 23 novembre 2021 au monastère de Notre-Dame de la Gloire-Dieu aux Montsvoirons et a réuni 68 sœurs capitulantes (les sœurs prieures et des déléguées élues de chaque monastère) ainsi que les deux assistants apostoliques Père Jean Quris et Mère Geneviève Barrière o.s.b.

La Déclaration Finale du 22 novembre 2021 élaborée et votée en Chapitre Général des Moniales de Bethléem reconnaît notamment « des dysfonctionnements dans notre manière d’exercer l’autorité, qui ont pu aboutir à des abus ou des emprises :

– Une conception idéalisée et trop centralisée de l’autorité.

– Le rôle prépondérant de la prieure dans une exclusivité de la relation à ses sœurs. Cela peut conduire à une emprise affective et à un conformisme dans une pensée unique, aux dépens de la conscience personnelle et d’une saine circulation de vie et d’échange entre les sœurs.

– Une tendance à un maternalisme de la prieure et des responsables qui croiraient pouvoir discerner et solutionner tous les problèmes. Cela infantilise les sœurs sans prendre en compte leur liberté et leur bonne autonomie. Ni leur jugement adulte, ni leur capacité d’un discernement intérieur libre ne peuvent alors se construire. Leur esprit d’initiative ne peut pas se développer.

– Un climat d’exigence trop grand, lié à un idéal de la vie monastique fait naître la peur d’en être incapable et génère la culpabilité.

– Une certaine loi du secret pouvant engendrer des non-dits et des mensonges.

– Une circulation d’informations insuffisante a laissé les sœurs dans l’ignorance et les a déresponsabilisées.

– Le manque d’ouverture vers l’extérieur nous a fermées sur nous-mêmes dans une autoréférentialité sans possibilité de remise en question de nos certitudes.

« Nous sommes conscientes que, même si ce Chapitre veut marquer un point de non-retour dans notre travail de réforme, il exige un changement de mentalité qui est difficile et demandera du temps et de la persévérance », ont écrit les sœurs capitulantes dans la déclaration finale. (https://nl.bethleem.org/annonces/docs…)

Mais, remontons, si possible, à l’origine même de toutes les dérives enfin dénoncées : LA FONDATION DE BETHLÉEM.

POUR ALLER PLUS LOIN :

– PREMIER ÉCHANGE, avec Pierre VIGNON : « La Famille Monastique de Bethléem : une secte dans l’Église ? », https://youtu.be/L_m-3HLRAk0

– Voy. également les témoignages de deux ex-sœurs de Bethléem :

Elena SANCHEZ, « La Communauté de Bethléem : une vie malgré soi ? », https://youtu.be/2bEZJm5GkUw et Patricia BLANCO SUAREZ, « 15 ANS DANS L’ENFER DE BETHLÉEM », https://youtu.be/MwbF_4W_ANI

– Patricia Blanco Suarez, « 15 ans dans l’enfer de Bethléem » (préface de Pierre Vignon, prêtre), https://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=67512

– Christiane PAURD, « Dans sa main », https://livre.fnac.com/a16089789/Christiane-Paurd-Dans-sa-main (témoignage sur sa vie religieuse chez les Moniales de Bethléem entre 1971 et 1976. Devenue assistance sociale, elle aide aujourd’hui les personnes qui sortent de leur communauté à faire valoir leurs droits sociaux. christiane.paurd@orange.fr – Cf. Golias Hebdo n° 717)

– Fabio BARBERO, « Communauté de Bethléem : les révélations accablantes d’un ancien supérieur », https://www.lenversdudecor.org/Communaute-de-Bethleem-les-revelations-accablantes-d-un.html

– « Communiqué de presse de la Famille monastique de Bethléem », https://www.lenversdudecor.org/Communique-de-presse-de-la-Famille-monastique-de-Bethleem.html

– Témoignages d’ex-membres de Bethléem, https://www.avref.fr/fichiers/TEMOIGNAGE-collectif-B%C3%A9thl%C3%A9em.pdf

– « Association d’Accueil et de Soutien aux Ex Membres de la communauté de Bethléem », https://acsemb.org/ https://www.lenversdudecor.org/Une-association-pour-aider-les-anciens-de-la-communaute-de.html

Si vous désirez témoigner sur ma chaîne, rien de plus simple :

Adressez-moi un mail à hubert.pascal7@gmail.com ou deviens.ce.que.tu.es333@gmail.com

N’hésitez pas à laisser un commentaire sur mon blog, un avis, une réflexion ou une suggestion…

ou à m’écrire à deviens.ce.que.tu.es333@gmail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s